Pourquoi ce site ?

Publié par Pascal le

Après 34 années de travail pour les autres, j’ai décidé de prendre en main mes dernières années professionnelles afin, tout d’abord, ne plus faire ce que je ne veux plus faire (première étape de ma réflexion) et surtout trouver une activité dans laquelle j’aurais du plaisir à travailler, du fun comme dise les anglais.
Ce n’est pas pour autant qu’il faille négliger les étapes d’une reprise, et surtout l’énergie qu’il faudra y mettre pour en premier lieu se convaincre soi-même, convaincre sa famille, convaincre le cédant, convaincre les investisseurs, …
Mais tout cet effort n’est dirigé que dans un seul sens, celui de réussir.
Je ne suis pas certain d’y arriver, mais je tente de mettre de mon coté tout ce qui me permettra de relever ce chalenge.
Le plus compliqué quand on a 58 ans c’est le regard des autres et leurs convictions que soit je retrouve un boulot dans lequel je retrouverai tout ce que je ne veux plus et en plus moins bien payé car il faut baisser ses ambitions (« à ton age! »). Quitte à gagner moins d’argent, autant se faire plaisir! Et en plus avec la reprise d’entreprise, il n’est pas impossible que ce soit le contraire. Mais ce n’est pas ce qui me guide, car c’est du fun que je veux. Le fun c’est savoir pourquoi on se lève chaque matin et quitte à travailler comme un sourd, le faire pour ce dont on a envie.
Pour avancer moins seul, et en toute conscience des difficultés qui m’attendaient, j’ai décidé de ne pas partir seul, ou en tout cas moins seul, en adhérant à un réseau, une association dans laquelle j’allais rencontrer des gens qui avaient ou qui allaient vivre la même situation. Le pire dans la difficulté et l’adversité c’est d’être seul. Bien sûr je ne rêve pas, bien que l’on vous répète à longueur de journée que seul le réseau peut vous faire avancer. Ce n’est pas la panacée, mais cela peut vous faire avancer. J’ai bien dit peu, car encore une fois dans vos réseaux vous ne trouverez pas tout ce que vous y cherchez. Vous y trouverez bien évidemment du soutien, mais vous vous rendrez compte (ce que je savais avant, mais qu’il est toujours difficile à vivre quand cela vous arrive enfin…) que lorsque vous n’avez plus votre position, certaines personnes que vous pensiez des amis s’éloignent, et si vous ne vous prenez pas en charge personne ne le fera pour vous. Ne vous méprenez pas ma famille et mes amis (les vrais) sont aux petits soins pour moi. Et je les adore! Mais ils ne seront pas la seule réponse. C’est pourquoi suite au témoignage au salon de entrepreneurs j’ai adhéré au CRA (Créateurs Repreneurs d’Affaire). Et j’y ai trouvé ce que j’étais venu y chercher : un réseau, de l’écoute, de l’entraide, de la compréhension et des exigences au regard de mon objectifs de reprendre une entreprise.
Ce blog sera dédié à cette reprise, mon envie et mon ambition, avec une envie de redonner du sens et prendre du plaisir dans mon travail.

J’ai repris le 24 janvier 2018 la miroiterie Croce Costa Afv à Boulogne-Billancourt. Vous trouverez sur son site et dans son blog l’histoire en images, en produits et créations que nous avons faits depuis sa reprise.

Aussi j’ai décidé de transformer ce blog dans la création d’un mini-site pour une de nos créations que sont les enceintes acoustiques invisibles. Elles sont tellement invisibles que l’on ne voit qu’elles. En fait nous transformons une ouverte d’art, une impression digitale, une photo en enceinte acoustique. Ce sont des enceintes haute-fidélité avec un son immersif, sans crispation, et sans fatigue auditive. À la différence des enceintes traditionnelles, vous êtes dans le son, il n’est pas projeté sur vous. C’est assez difficile à expliquer et pour sortir de la boite il faut venir les écouter, une bonne écoute est bien plus facile

Bref, comme vous le voyez les chemins de la reprise peuvent vous emmener dans des directions imprévisibles

Catégories : articles

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.